1 député = 6 pauvres.

1 député = 6 pauvres

« La valeur d’un homme réside dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir. » Albert Einstein

Nous ne le disons pas assez mais il est bon de recevoir un cadeau et c’est encore meilleur de faire plaisir à quelqu’un que l’on aime. Mais ô que notre système français ne va pas bien et ça fait un bout de temps que ça dure !
Alors que nous nous gargarisons des vieilles valeurs d’égalité et de fraternité, des êtres se vautrent dans la sécurité alimentaire et de l’emploi choisi, par la simple fonction de décider du sort des autres.

Qui décident du destin de chacun, qui votent les lois ?
Qui est payé bien plus, au moins 6 fois, que les 14% des personnes sous le seuil de pauvreté (nombre INSEE pour 2016) ?

La Pie Ratée s’adresse à la majorité des députés et les désignent comme responsables moralement dans la très grande majorité (il y a des exceptions, en voici une). Nous affirmons qu’ils sont bien heureux, au moins 6 fois plus que ceux sur lesquels ils appliquent avec zèle un jugement, dont font partie les personnes sans domicile fixe et les sans-abri* dormant dans la rue par tous les temps en passant leurs journées à se demander comment ils vont réussir à manger un peu.
Alors nous, dans le vaisseau de la Pie Ratée, nous nous sommes posés la question : Aimons-nous l’égalité et la fraternité officielles à la française ? C’est-à-dire, est-il juste, humainement et en conscience, qu’un représentant du peuple afin de décider du sort de tous et notamment des plus pauvres, gagne 6 fois plus d’argent que les plus pauvres d’entre nous ?

Nous pouvons déjà vous le dire : NON !

Voici un début de réponse largement étayé, qu’il conviendra à tous d’enrichir personnellement, à travers ce coup de projecteur sur les avantages économiques (la situation matérielle du député) d’un député, la personne qui vote les lois, celles qui permettent à notre système d’exister :

Depuis le 1er février 2017, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes (informations basées sur la fiche de synthèse n°17 : la situation matérielle du député – ayant été mise à jour pour la dernière fois le 10 avril 2018 -) :

  • indemnité de base : 5 599,80 € ;
  • indemnité de résidence (3 %) : 167,99 € ;
  • indemnité de fonction (25 % du total) : 1 441,95 €.

Soit un montant brut mensuel de : 7 209,74 €.
Soit un montant net mensuel après déduction des retenues de : 5 711,08 €/mois
Soit environ 6 fois plus que le seuil de pauvreté !

Avec une telle somme chaque individu député est libre de choisir les aliments de son choix et un logement salubre sans être aucunement inquiété.

Les vacances, essentielles au bien-être, sont souvent sacrifiées quand le budget est trop serré : 47 % des Français rencontrent des difficultés pour s’offrir quelque jours de répit. via Santé sacrifiée, symptôme de la pauvreté | Secours populaire

Il nous vient pour ce thème des transports une citation : « On voyage, non pas pour changer de lieu, mais d’idées. » Hippolyte TAINE

Les députés sont libres de voyager, se changent les idées et ils sont payés pour ça, pendant que les pauvres se noient dans leurs perpétuelles souffrances et angoisses au quotidien.

Et ça continue !

  • une dotation matérielle annuelle (prendre en charge les courses en taxi ou en VTC, les dépenses de téléphonie, de courrier, etc.) : 18 950 €/anLe pauvre lui, a un poste informatique à partager avec des centaines de personnes dans une agence pôle emploi et ses jambes pour s’y rendre. Çà lui serait tellement utile d’avoir une telle somme, il pourrait même envisager de créer son propre emploi en se servant de ce petit capital comme d’une bonne base de départ.
  • un lieu digne garanti et offert pour dormir :

242 députés disposent d’une possibilité de couchage dans leur bureau. Les autres députés, hormis ceux élus à Paris ou dans les départements de la Petite Couronne, peuvent accéder à l’une des 51 chambres de la Résidence de l’Assemblée nationale […]. Si celle-ci est complète quand l’Assemblée siège, ils peuvent bénéficier d’un remboursement partiel de leurs nuitées d’hôtel à Paris. Le prix de la nuitée, taxe de séjour incluse, est pris en compte dans la limite de 200 €. Les frais de petit déjeuner et de parking sont remboursés intégralement, en sus de ce plafond. L’Assemblée dispose, dans le cadre d’un marché public, d’un accord d’allotement avec cinq hôtels partenaires du gestionnaire de la Résidence hôtelière, qui garantissent un certain nombre de chambres pour les députés les lundis, mardis et mercredis, à des tarifs préférentiels variables en fonction de la saison et de la catégorie de l’hôtel. Dans ces hôtels, le prix de la nuitée, taxe de séjour incluse, est remboursé intégralement au député. via Fiche de synthèse : La situation matérielle du député – Rôle et pouvoirs de l’Assemblée nationale – Assemblée nationale

Les citoyens français sans domicile fixe seraient ravis, nous en sommes certains, pour un grand nombre d’entre eux, d’occuper respectueusement les chambres mises à disposition des députés lorsque ces dernières sont inoccupées.

  • une allocation de garde d’enfant est versée au titre des enfants de moins de trois ans. Son montant mensuel est de 308,19 €. Nous rêvons de voir un jour se généraliser en pleine assemblée nationale, des pères donner le biberon et des mères donner le sein puisque cette assemblée est censée être représentative.
  • une allocation d’assurance mutuelle de retour à l’emploi (case Pôle Emploi) : son montant brut mensuel est égal à 57 % de l’indemnité parlementaire de base, soit 3 191 € (nous aimerions savoir si un jour, un député a eu besoin de cette allocation, nous contacter avec preuve(s) à l’appui, nous vous en remercions d’avance).

Et voici le bouquet final !

Soyons tous des députés pendant 5 ans pour être libre !

A partir de 62 ans et à vie, nous serons tous au dessus du seuil de pauvreté et la cerise sur le gâteau sera de bénéficier de la participation d’anciens sans-abri dans l’hémicycle pour une vraie démocratie.


Bonnes fêtes de fin d’année à tous!
Puissiez-vous être heureux et rendre heureux quelqu’un qui en a réellement besoin.

 

*L’enquête l’Insee de 2012 comptabilisait 133 000 sans-domicile, dont 10 % de sans-abri, en France alors que la fédération des acteurs de la solidarité a évalué, en 2012, ce nombre entre 150 000 à 240 000 personnes.


Compléments d’information :

3 réponses sur « 1 député = 6 pauvres. »

  1. Nous sommes d’accord. Cet article est juste un éclairage très localisé sur une partie de la représentativité et l’incohérence des dépenses au sein d’une société injuste. Évidemment qu’il faut tout remettre à zéro.
    Merci pour le commentaire.

    J'aime

  2. Un exposé clair mais pour ma part même si il y a des avantages qui ne devraient plus exister pour ceux qui nous gouvernent, je ne suis pas choqué des avantages qu’ils ont pendant leur mandat. Je ne suis même pas choqué qu’ils puissent employer un membre de leur famille si celui ci exécute un réel travail ou si même il est plus ou aussi compétent qu’un autre sur le poste. Des contrôles indépendants par comités de citoyens tirés au sort tous les ans permettrait de limiter les fraudes.
    Pour moi la bataille n’est pas dans les 10 ou 15 ou même 30 millions d’€ que l’on économisera sur les avantages des élus. La bataille dois se faire sur la fiscalité en général en remettant tout à zéro. Le système qui a été construit depuis des dizaine d’années est très injuste puisque on créé des impôts pour permettre de créer des aides pour les pauvres et des aides pour les entreprises et des aides et des aides et ……………. On en fini plus. STOP. On ne ait même plus ce que l’Etat dépense et gagne réellement.
    Les batailles doivent donc se jouer sur une réformes des missions de l’Etat. sur leur financement (avec une chasse aux sorcières à ceux qui trichent et une punition extrêmement sévère – Ex : Japon avec Carlos Ghosn) et sur ceux et qui on doit aider.
    Il faut des comités de citoyens à chaque niveau de décision, tirés au sort tous les ans à tous les 5 ans en fonction des niveaux de postes afin de participer et contrôler les décisions qui seront prises.
    Tant que l’on ne remettra pas à plat notre système, on restera dans cette « merde ».

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s